Salem Bouhageb (1827 - 1924)

Réformiste, jurisconsulte et érudit tunisien

 

Des réformes deviennent indispensables en 1850.

Cette publication a pour but de mettre en évidence le besoin urgent et nécessaire de réformes en Tunisie selon le concept du penseur et réformiste Salem Bouhageb.

Il dénonce le pouvoir absolu des dirigeants de la communauté et de la société. Il nous rappelle que l'histoire prouve que l'absolutisme et le manque d'ouverture d'esprit conduisent à l'oppression, à la léthargie de la société et à la décadence de la communauté musulmane. Il constate que cette dernière se caractérise par le manque d'instruction, l'ignorance généralisée et la dépendance dans tous les domaines envers les pays étrangers.

À cette époque, cette situation provoque la révolution populaire de 1864.

Durant toute sa vie, il lui est interdit par les dirigeants de la Tunisie comme les hauts dignitaires, y compris les savants religieux, de s'exprimer et de dévoiler ces réalités.

Les réformistes comme Brahim Riahi, Bayram V, le ministre Kheireddine Pacha, les généraux Hussein et Rostum, etc. font les mêmes constatations et se voient également contredire par le pouvoir beylical et ses courtisans capricieux et corrompus.

Ces penseurs se voient obligés de s'expatrier, Kheireddine et Rostum en Turquie, Bayram V en Égypte, général Hussein et Salem Bouhageb en Italie, etc.

Les prévisions de ces réformistes se concrétisent le 12 mai 1881 par l'occupation militaire et coloniale de la Tunisie.

Tous le monde arabo-musulman est dans le même cas que la Tunisie et se trouve en état de dépendance et de soumission à l'occupation coloniale.

Salem Bouhageb, a vécu une étape importante de l'histoire de la Tunisie (1827 - 1924), entre une période caractérisée d'une part par l’obscurantisme, le refus du progrès, etc. et d'autre part la période coloniale qui a initié naturellement le rejet de l'occupation étrangère, mais aussi la prise de conscience nationale, le besoin de réformes urgentes dans le cadre du progrès, de la défense des intérêts du pays, de l'ouverture des esprits et de l'évolution des mentalités.

Il faut souligner ici que les contraintes de l’extrémisme réfractaire à l’évolution politique, économique et sociale n'ont permis ni le développement du pays ni d'assurer le bien être de ses habitants et encore moins l'indépendance de la Tunisie.

Cette biographie est une occasion supplémentaire pour raviver encore une fois le débat autour de la réforme des mentalités et de la prise de conscience des réalités qui nous entourent.

Nous, qui avons vécu dans le milieu familial de Salem Bouhageb et de ses descendants, nous avons su conserver ses réflexions et ses pensées transmises à travers les générations pour les confier à notre tour aux nouvelles générations. Ses visions réalistes continuent, encore, à être d'actualité.

Ce qui nous rend très heureux aujourd'hui d'apporter notre contribution.

Avant-propos

Récapitulatif

Nom : Salem Bouhageb

Naissance : à Bembla, en 1827

Décès : à Tunis, le 14 juillet 1924


Citations

  1. *L'ignorance vient du manque 

  d'éducation.

  1. *L'ignorance mène à la décadence,

   le savoir à la prospérité.

  1. *Dieu ne change l'état d'un peuple que s'ils (les gens) changent ce qu'il y a en eux-même.

   (verset : Le tonnerre, Coran)


Précurseur

- de l‘identité nationale

- de l‘éducation

  1. -de la notion de l‘Ijtihad

  2. -du renouveau tunisien


Devoir de mémoire

Ce site constitue une reconnaissance

de l‘oeuvre d‘une personnalité qui fait honneur à la Tunisie.

Contemporains nationaux et étrangers, ses disciples, comme ses descendants ont su également conserver cette mémoire.

 

Copyright © Bouhageb 2012-2015. 

Tous droits réservés.

Ce site constitue un devoir de mémoire et une reconnaissance pour une personnalité qui fait honneur à la Tunisie.

Il s’agit du réformiste et humaniste Cheikh Salem Bouhageb dont Ia biographie comporte plusieurs thèmes se référant à ses réflexions, son enseignement, sa pensée, sa personnalité, etc.
Ce travail se base, en premier lieu, sur les propos du Dr Hassine Bouhageb, fils de Cheikh Salem Bouhageb, de Madame Khédija Bahri, épouse Hassine Bouhageb, de son petit-fils : Sélim Bouhageb et d’autres membres de la famille qui ont vécu du temps de notre aïeul.
Habib Bouhageb, l’auteur de ce document est l’arrière petit-fils de cheikh Salem Bouhageb. Il rapporte ce qu’il a appris et ce qu’il a entendu.
Il se base également sur les témoignages exprimés à tous les niveaux et sur les études faites dans le cadre de recherches académiques.
Il nous faut aussi signaler l’apport de tous les admirateurs, contemporains et disciples de Cheikh Salem Bouhageb. Ceux-ci se trouvent aussi bien en Tunisie comme à l’étranger.